LES AVANTAGES FINANCIERS

Contrôlées et validées par notre partenaire de recherche la HES-SO Valais-Wallis, les simulations du concept effectuées à Zinal et en plaine le montrent bien. À 1’675 mètres d’altitude, le prix du kWh serait proche des 15 centimes. À 700 mètres, il descendrait en-deçà.

Comparaison du prix du kWh avec les chauffages à distance existants.

 Remarques :

  1. Les données des chauffages à distance de Bagnes et Morgins proviennent du rapport « planair », établi par la SATOM à Monthey le 23 février 2015. Les bâtiments pour les projets d'estavayer et Villeneuve sont raccordés sur les réseaux de chauffage à distance de Groupe E Celsius. Les prix décrits représentent le prix moyen de la chaleur des deux dernières années selon les contrats et consommations pour les immeubles raccordés.

  2. Les amortissements des installations sont intégrés dans le coût du kWh de Anergy+ sur le principe d'une annuité d’emprunt sur 20 ans à 4% d’intérêt, tout comme les royalties. 

Par rapport à un chauffage à distance traditionnel, le coût de la pose et de la mise en fonction du réseau anergie sont avantageux pour les raisons suivantes :

 

Prix de la fouille inférieur grâce à la largeur réduite de la creuse.

 

Coût des tubes inférieur (un seul tube au lieu de deux).

 

Pas de soudures.

Pertes de charges réduites.

Rapidité de mise en oeuvre par l'implémentation du réseau par le principe du "téléréseau".

Moins de corrosion liée à la température.

Illustration

Comparaison du prix du kWh avec les réseaux anergie existants.

source: journées romandes de la géothermie, 22 novembre 2016, focus-E, Amstein + Walthert 

En comparaison aux réseaux anergie existants, les investissements pour la pose et la mise en fonction du réseau ANERGY+ sont moindres grâce, principalement, aux raisons suivantes :

 

Pas de présence de sondes géothermiques.

 

Pose dans le sol d'un monotube et non de bitubes ou de tritubes.